Menu:

Recherche:



Les plus lus:



Autres sites medsource.fr


Hernie cervicale


Une hernie cervicale est provoquée par le glissement anormal d'un disque vertébral. Dans la plupart des cas, la hernie cervicale ne provoque aucun symptômes notables. Mais il arrive que la position du disque entrainent une compression d'une artère du cou ou de la moêlle épinière. La hernie va alors provoquer des maux de tête, des douleurs ou des fourmillements au niveau d'un bras.


Causes


La hernie cervicale est très souvent liée à la présence de cervicarthrose. L'arthrose cervicale va en effet affaiblir l'articulation ce qui va faciliter le déplacement d'un disque. Les hernie cervicale peuvent aussi être provoquée par un choc violent ou une anomalie de la colonne vertébrale.

Symptomes


Les symptômes peuvent varier considérablement selon les cas. La hernie cervicale peut provoquer l'apparition de plusieurs symptômes:

Raideur de la nuque: le disque va entraver la souplesse du cou,

Paresthésies: la hernie peut comprimer les racines nerveuses au sein du rachis cervical et provoquer l'apparition de fourmillements ou engourdissements au niveau du bras.

névralgie cervico-brachiale:douleur au niveau du cou et du bras.

Cervicalgie: douleur au cou.

Diagnostic


Un examen clinique classique (test de la souplesse du cou etc) sera réalisé par un médecin généraliste ou un médecin rhumatologue. En cas de suspicion de hernie, des examens d'imagerie médicale seront prescrits. Sauf contre -indication, l'IRM cervicale est aujourd'hui la technique de référence dans le diagnostic de la hernie cervicale.

Traitements


Plusieurs options peuvent être envisagées. Dans près de 90% des cas, une simple prise en charge des symptômes de douleur est suffisante le temps que la crise passe. Des médicaments anti-inflammatoires ( famille de l'ibuprofen) sont fréquemment prescrits. Des exercices physiques visant à renforcer la musculature de la nuque et du cou peuvent permettre de réduire le risque de récidive. Ils sont réalisés au cours de séances de kinésithérapie.

Dans certains cas sévères ou résistant, il peut être proposé une approche chirurgicale.